RSS

Un aperçu de WP-VCD, la plus grande opération de piratage WordPress actuelle

 

Source : ZDNet

Sécurité : Un rapport Wordfence partagé exclusivement avec ZDNet montre la façon dont le gang et ses programmes malveillants fonctionnent, ce qu’ils recherchent et comment éviter de devenir leur prochaine victime.

Un aperçu de WP-VCD, la plus grande opération de piratage WordPress actuelle

Selon un rapport Wordfence partagé avec ZDNet, la principale menace visant les sites WordPress est une opération criminelle connue sous le nom de WP-VCD, actuellement responsable de la grande majorité des sites WordPress piratés.

Le rapport détaille comment le groupe WP-VCD propage son malware, comment il fonctionne ses objectifs et les fuites qui ont peut-être révélé la véritable identité de l’un de ses membres.

Diffusion via des thèmes et des plug-ins piratés

Mais s’il y a un thème récurrent dans tout le rapport, c’est que ces infections auraient pu être très facilement évitées. Le groupe WP-VCD n’utilise pas de vulnérabilités pour pénétrer dans des sites et installer des backdoors.

Au lieu de cela, ils comptent sur les erreurs des webmasters pour s’infecter eux même en téléchargeant et en installant des thèmes et des plug-ins piratés pour leurs sites WordPress.

Le gang exploite un vaste réseau de sites Web (voir la liste ci-dessous) proposant des thèmes et des plug-ins piratés. Sur ces sites, le groupe propose des téléchargements gratuits de thèmes commerciaux populaires, généralement vendus dans des magasins en ligne ou sur des sites populaires tels que ThemeForest ou CodeCanyon.

http://www.download-freethemes.download
http://www.downloadfreethemes.co
http://www.downloadfreethemes.space
http://www.downloadnulled.pw
http://www.downloadnulled.top
http://www.freenulled.top
http://www.nulledzip.download
http://www.themesfreedownload.net
http://www.themesfreedownload.top
http://www.vestathemes.com

Tous ces sites de distribution de thèmes et de plug-ins piratés et piégés bénéficient d’un référencement phénoménal. Ils se classent bien dans les résultats de recherche, car tous les sites bénéficient d’un boost de référencement provenant de l’ensemble des sites utilisant les sites piratés.

La recherche du nom d’un thème WordPress populaire et du terme « télécharger » donne généralement des liens portant vers deux ou trois de ces sites malveillants, directement en haut des résultats de recherche Google.

Cela garantit l’arrivée d’un nouveau flux de victimes sur les sites malveillants, alimentant de nouvelles victimes dans le botnet WP-VCD.

Une infection par WP-VCD est généralement assez grave

Une fois que les utilisateurs ont installé l’un des thèmes et plug-ins piégés qu’ils ont téléchargés à partir de ces sites de distribution, leurs installations WordPress sont piratées et reprises en quelques secondes.

Pour commencer, un compte de porte dérobée portant le nom 100010010 est ajouté à chaque site, garantissant ainsi que les opérateurs WP-VCD disposent d’un moyen d’accéder à l’installation de chaque victime à l’aide d’un utilisateur légitimement enregistré.

Deuxièmement, le malware WP-VCD est ajouté à tous les thèmes du site. Ceci est fait dans le cas où l’utilisateur ne ferait que tester les thèmes piratés. Au cas où ils n’utiliseraient finalement pas le thème avec le fichier infecté, le code WP-VCD sera toujours exécuté à partir des autres thèmes.

Troisièmement, s’il s’agit d’un environnement d’hébergement partagé, le logiciel malveillant se propage également sur le serveur sous-jacent, infectant d’autres sites hébergés sur le même système. De fait, cela pénalise ainsi les utilisateurs qui ont investi dans la sécurité de leur site, pour se laisser finalement avoir par la faute d’un autre administrateur.

Comment les escrocs WP-VCD gagnent de l’argent

Le but de tout cela est de créer un botnet de sites piratés qui rendent compte à un réseau central de serveurs de commande et de contrôle (C & C). À partir de là, le groupe WP-VCD peut contrôler ce qui arrive à tous les sites piratés.

Selon Wordfence, le groupe se concentre sur deux actions. La première consiste à insérer des mots-clés et des backlinks vers leurs sites de distribution. Ainsi, tous les sites piratés contribuent à améliorer la visibilité des sites de distribution dans les résultats de recherche, alimentant ainsi le botnet en nouvelles infections.

La deuxième est la façon dont le gang WP-VCD gagne son argent, à savoir la publicité malveillante. Selon Mikey Veenstra, analyste chez Wordfence, le groupe WP-VCD insère des publicités sur des sites Web piratés. Ces annonces contiennent souvent du code malveillant supplémentaire qui ouvre parfois des popups ou redirige les utilisateurs vers d’autres sites malveillants.

Le gang WP-VCD gagne de l’argent via ces publicités, mais également grâce à ces redirections pay-per-user, en renvoyant des utilisateurs vers d’autres groupes malveillants.

Piratage de sites WordPress depuis 2017

Ce modus operandi complexe ne s’est pas construit en un jour. WP-VCD existe depuis au moins février 2017 et s’est étendu au cours de cette année [1, 2].

Aujourd’hui, Wordfence affirme que WP-VCD est le groupe de piratage informatique le plus populaire du monde WordPress.

« Selon les résultats de l’analyse des programmes malveillants sur le réseau Wordfence, WP-VCD est installé sur plus de nouveaux sites par semaine que tout autre programme malveillant au cours des derniers mois », déclare Veenstra.

« La prévalence des logiciels malveillants est surprenante puisque la campagne elle-même est active depuis plus de deux ans », ajoute l’analyste de Wordfence, soulignant que la plupart des campagnes disparaissent lorsque les webmasters déploient des contre-mesures.

Mais comme WP-VCD exploite le facteur humain (les utilisateurs qui souhaitent installer des thèmes commerciaux sans payer), les correctifs où les pare-feu ne suffiront pas à stopper le rythme des installations de ses programmes malveillants.

En profondeur

Mais cette plongée dans les opérations de WP-VCD a également permis de découvrir des indices sur l’identité des auteurs de ces attaques. Wordfence indique que si la grande majorité des domaines utilisés par le groupe WP-VCD ont été enregistrés avec des protections de la confidentialité, certains plus anciens n’en ont pas bénéficié.

Plus précisément, certains domaines ont été enregistrés par un homme nommé Sharif Mamdouh, a déclaré Wordfence.

En outre, certains domaines de WP-VCD sont également liés à des piratages sur des sites Joomla remontant à 2013, selon des plaintes et des détails de piratage que certains administrateurs du site Joomla ont partagés sur des forums de support.

Cependant, impossible de savoir s’il s’agit d’une réelle identité ou d’une identité volée. La traque du gang WP-VCD nécessitera des enquêtes supplémentaires et, très probablement, l’implication de la police. En attendant, les propriétaires de sites WordPress doivent garder à l’esprit que, lorsque quelque chose est gratuit, « vous êtes le produit » – dans ce cas, votre site, qui est utilisé par des cybercriminels. L’installation de contenu piraté en 2019 est définitivement une erreur de sécurité, et ne devrait jamais être envisagée, pour une application de bureau ou un thème WordPress.

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 novembre 2019 dans Cyber Attaque,, Internet, Sécurité, Virus

 

Étiquettes : ,

Windows 10 : Microsoft change le modèle des mises à jour

Source : Lecrabeinfo

image

Cet été, Microsoft a modifié le modèle des mises à jour de Windows 10 : il y aura désormais une version majeure intégrant de nouvelles fonctionnalités au printemps et une version de maintenance à l’automne.

Après juillet 2019

Pour les mises à jour de Windows 10

Il n’y aura plus qu’une mise à jour de fonctionnalités par an, au lieu de deux. La prochaine mise à jour de fonctionnalités sera la 20H1 (Windows 10 v2003) au printemps 2020 et elle sera suivi par une mise à jour cumulative (de maintenance) à l’automne 2020 à l’instar des Service Packs d’autrefois.

Ainsi, la 19H2 (Windows 10 v1909) n’est qu’une mise à jour cumulative pour les utilisateurs de Windows 10 v1903. Ceux qui ne sont pas sur la v1903 et qui souhaitent se procurer la v1909 à sa sortie pourront l’installer comme les mises à jour de fonctionnalités traditionnelles à l’aide des outils habituels sans avoir à installer la 1903 au préalable.

Présentation de Windows 10 1909

Windows 10 1909 : une mise à jour pas comme les autres !

Cette mise à jour de novembre 2019 (1909) n’est pas une mise à jour majeure comme l’était la mise à jour de mai 2019 (1903) ou la mise à jour d’octobre 2018 (1809). Il s’agit d’une mise à jour de maintenance pour Windows 10 1903 avec des correctifs, des améliorations de performance et peu de nouvelles fonctionnalités.

Source : PapyNet de saamu.net

Windows 10 1909 s’installe de deux façons différentes selon votre situation :

Vous êtes sur Windows 10 1903 : vous la recevrez automatiquement sur Windows Update et elle s’installera comme une simple mise à jour cumulative.

Vous êtes sur Windows 10 1809 ou inférieur : vous devez utiliser un des médias habituels (outil création de média, ISO…) pour l’installer comme une mise à jour majeure.

Le comment faire sera expliqué sur http:// saamu.net

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 novembre 2019 dans W10

 

Étiquettes :

Ransomware STOP : un outil de décryptage gratuit

 

Source : ZDNet

Technologie : Un nouveau décrypteur gratuit peut aider les victimes à décrypter 148 des 160 versions du rançongiciel STOP.

Ransomware STOP : un outil de décryptage gratuit

Le fabricant d’antivirus Emsisoft vient de oublier un utilitaire de décryptage gratuit pour la souche de ransomware STOP, la famille de rançongiciel la plus active et la plus répandue actuellement. Le décrypteur peut déverrouiller 148 des 160 variantes du ransomware STOP. Emsisoft a récemment classé STOP au premier rang des menaces de rançon au cours des six derniers mois (T2 et T3 2019).
Selon Emsisoft, il y a « plus de 116 000 victimes confirmées et un total estimé à 460 000 victimes » qui pourraient bénéficier de l’utilitaire de décryptage STOP.
La société néo-zélandaise a déclaré que le logiciel de rançon STOP a été distribué exclusivement au cours de l’année écoulée via des générateurs de clés et des cracks téléchargées sur des sites warez ou des portails torrent.

Arroseurs arrosés

Les utilisateurs cherchant à déverrouiller des logiciels piratés téléchargeaient souvent ces générateurs de clés ou ces cracks, et récupéraient une souche de ransomware en lieu et place des bénéfices attendus. Au cours de l’année écoulée, STOP a fait des victimes dans le monde entier, éclipsant toute autre opération de ransomware en termes de portée.
« Malheureusement, cet outil ne fonctionnera pas pour toutes les victimes car il ne peut récupérer que les fichiers chiffrés par 148 des 160 variantes » explique Emsisoft. « Nous estimons que cela permettra à environ 70 % des victimes de récupérer leurs données ».
« Pour les personnes touchées par les 12 autres variantes, il n’existe actuellement aucune solution et nous ne sommes pas en mesure d’offrir une assistance supplémentaire pour le moment. Nous recommandons à ceux qui se trouvent dans cette situation d’archiver les données chiffrées au cas où une solution serait disponible à l’avenir » a déclaré la société.

Où trouver les solutions ?

Le décrypteur de ransomware STOP est disponible en téléchargement sur le site d’Emsisoft. Un guide d’utilisation est également disponible sur la même page pour orienter les utilisateurs dans le processus de décryptage. Un autre décrypteur a également été lancé pour la variante PUMA de STOP, disponible en téléchargement séparé ici.
Les deux décrypteurs devraient être en mesure d’aider les victimes de STOP dont les fichiers ont été chiffrés jusqu’en août 2019 a déclaré Emsisoft.

 
 

Étiquettes :

Microsoft : l’euthanasie de Windows Phone 8.1 aura lieu le 16 décembre

 

Source : ZDNet

Technologie : La lente agonie de Windows Phone 8.1 prendra fin le 16 décembre prochain a annoncé Microsoft qui fermera ce jour-là le magasin d’applications dédié de son OS mobile.

Microsoft : l'euthanasie de Windows Phone 8.1 aura lieu le 16 décembre

Avis aux derniers adeptes de Windows Phone. Si vous détenez encore un smartphone Nokia Lumia fonctionnant sur Windows Phone 8.1, bien que cette version ne soit plus supportez, vous pourrez dire adieu à la boutique officielle d’application Microsoft à compter du 16 décembre 2019.

Avec cette annonce, effectuée sur son blog d’entreprise, Microsoft a certainement signé le point final du dernier chapitre de la longue agonie de Windows Phone 8.1 alors que la firme de Redmond a récemment annoncé le lancement de ses futurs appareils Surface Duo et Neo, qui fonctionneront sous Windows et Android.

Avant la fermeture, le géant américain conseille à tous ses utilisateurs d’aller dans le magasin Windows Phone 8.1 et de télécharger toutes les applications qu’ils pourraient encore vouloir. Et d’avertir que les utilisateurs ne pourront pas réinstaller les applications s’ils les ont supprimées ou s’ils effectuent une réinitialisation de l’appareil, ce qui entraînerait la désinstallation des applications concernées. La société a également averti que les applications téléchargées par les utilisateurs pourraient être dégradées car les mises à jour ne seront plus disponibles via la boutique.

Microsoft a cessé d’accepter de nouvelles applications en octobre l’année dernière

Pour rappel, Microsoft a cessé d’accepter de nouvelles applications pour Windows Phone 8.1 sur son magasin d’applications en octobre l’année dernière. Depuis juillet 2019, le géant américain a en outre cessé de distribuer des mises à jour aux appareils sous Windows Phone 8.1.

A noter que certains appareils pourront continuer à fonctionner en migrant sur Windows 10 Mobile, bien que sa prise en charge se termine également le 10 décembre, ce qui signifie qu’il n’y aura plus de correctifs gratuits ou de mises à jour de sécurité. Microsoft répertorie 17 appareils Nokia Lumia dans cette situation, y compris le smartphone bas de gamme Lumia 430 et des produits phares comme le six pouces Lumia 1520 de 2013.

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 octobre 2019 dans Microsoft, Windows, Windows Phone

 

Étiquettes : , ,

Que faut-il attendre de la mise à jour Windows 10 de Novembre 2019 : une agréable surprise

 

Source : ZDNet

Technologie : La prochaine mise à jour de Windows 10 est presque prête pour le grand public. Elle ne prendra que quelques minutes à installer, et il s’agira probablement de la mise à jour la plus fluide jamais réalisée. Voilà pourquoi.

 

Que faut-il attendre de la mise à jour Windows 10 de Novembre 2019 : une agréable surprise

Ces trois dernières années Microsoft a livré les mises à jour de Windows 10 selon un calendrier prévisible, les nouvelles versions majeures arrivant tous les six mois. Ces mises à jour de fonctionnalité doivent être terminées en en mars et en septembre de chaque année, et la sortie publique de ces mises à jour doivent être poussées un mois ou deux plus tard.
La prochaine mise à jour de la fonctionnalité, Windows 10 version 1909, est en bonne voie pour arriver à temps. Les membres du programme Windows Insiders peuvent obtenir la version 1909 dès aujourd’hui. La build devrait être poussée à destination du grand public en novembre.
Lorsqu’elle sera disponible, elle apparaîtra sur vos écrans comme une mise à jour facultative. Elle ne sera pas installé automatiquement, et vous devrez cliquer sur « Télécharger et installer maintenant » pour lancer la mise à jour.


Lorsque la version 1909 est disponible pour un appareil, elle apparaît comme une mise à jour optionnelle.

Un petit « paquet d’activation »

Si vous redoutez l’idée de vous tourner les pouces pendant une heure ou plus en attendant qu’une énorme mise à jour daigne s’installer, j’ai de bonnes nouvelles pour vous.

Sur les systèmes qui utilisent déjà la version 1903, cette mise à jour de fonctionnalité est livrée sous la forme d’un petit « paquet d’activation » (KB451724245) qui ne prend que quelques minutes à télécharger et à installer (si vous utilisez Windows 10 version 1809 ou antérieure, vous recevrez la mise à jour complète des fonctionnalités).


Pour les appareils fonctionnant en version 1903, cette mise à jour de fonctionnalité n’est en fait qu’un petit « paquet d’activation ».
Vérifier le contenu du dossier Software Distribution (le dossier système où Windows télécharge les mises à jour) confirme à quel point cette mise à jour est petite. Et vérifier les numéros de version de Windows avant et après l’installation de l’Enablement Package 1909 permet de contextualiser cela.

Il y a très peu de nouvelles fonctionnalités dans cette mise à jour

Sur mon système de test, après la mise à jour de Windows 10 version 1903 à la version 1909, le numéro de version est passé de 18362.418 à 18363.418. Non, ce n’est pas une faute de frappe. Même le numéro de version mineur, qui indique la mise à jour cumulative la plus récente, n’est pas réinitialisé avec cette nouvelle mise à jour de fonctionnalité.
La page « A propos de » dans Paramètres montre la version 1909, mais la date « Installé le » montre une date d’avril 2019, la même date à laquelle la version 1903 a été installée.
En bref, la version 1909 est la version 1903 avec quelques petites modifications et un changement tout aussi minime dans le numéro de build. Le package d’activation incrémente le numéro de build et active les nouvelles fonctionnalités. C’est tout.
Dans un article de blog publié en juillet, Microsoft a déclaré que cette version inclut « un ensemble de fonctionnalités pour l’amélioration des performances, des fonctionnalités pour les entreprise, et de la qualité ». Ce qui est une façon de dire qu’il y a très peu de nouvelles fonctionnalités dans cette mise à jour.

« Amélioration de la durée de vie de la batterie »

Les changements sont décrits dans un billet de blog publié la semaine dernière : Quoi de neuf dans Windows 10, version 1909. J’ai parcouru cette courte liste (moins de 20 articles) et je les ai classé par catégorie.
Pour commencer, Microsoft dit que cette version offre « une amélioration de la durée de vie de la batterie et des améliorations en termes d’efficacité énergétique pour les PC équipés de certains processeurs ». Sans savoir lesquels sont bénéficiaires de ces améliorations, il est difficile de dire à quel point ces changements seront significatifs.
A noter que deux nouvelles fonctionnalités sont strictement réservées aux fabricants de PC. Les administrateurs en entreprise ont quelques nouvelles fonctionnalités à intégrer à leur infrastructure de gestion.

Le détail des changements de Windows 10 version 1909

La liste comprend la prise en charge des scénarios de conteneurs en version mixte, une sécurité supplémentaire pour les mots de passe de récupération sur les périphériques managés à l’aide de Microsoft Intune et d’autres outils de MDM, la possibilité d’autoriser les applications de bureau Windows sur Windows 10 en mode S en utilisant Microsoft Intune, et la disponibilité de Windows Defender Credential Guard pour les périphériques ARM64. (Cette dernière fonctionnalité devrait être particulièrement utile pour les organisations qui déploient les Surface Pro X.)
Pour les utilisateurs de Windows 10, la liste des nouvelles fonctionnalités est extrêmement courte.

  • Les assistants numériques tiers peuvent être activés au-dessus de l’écran de verrouillage à l’aide de commandes vocales.
  • Le widget Calendrier sur la barre des tâches vous permet de créer un rendez-vous ou une réunion à la volée, sans avoir à ouvrir l’application Calendrier.
  • Le volet de navigation du menu Démarrer s’agrandit lorsque vous passez la souris dessus pour fournir plus de détails sur ce que chaque icône représente.
  • La boîte de recherche de l’Explorateur de fichiers est maintenant alimentée par Windows Search, ce qui permet aux résultats d’inclure du contenu OneDrive en ligne. Cette modification signifie également que les résultats de recherche apparaissent instantanément dans une liste déroulante sous la zone de recherche lorsque vous tapez.
  • Un groupe de modifications apportées aux notifications facilite la configuration et la gestion des notifications dans les bannières (aussi appelées pop-ups « toast ») et dans Action Center.
  • Enfin, Narrator et d’autres technologies d’assistance peuvent désormais détecter l’emplacement d’une clé Fn dédiée et déterminer si elle est verrouillée ou non. Cette caractéristique d’accessibilité est de plus en plus importante car de plus en plus de PC utilisent cette technique pour basculer les actions assignées aux touches de fonction.

Comme toujours, vous pouvez reporter cette mise à jour sur les éditions professionnelles de Windows 10 en utilisant la stratégie de groupe ou Windows Update for Business settings. Les entreprises qui utilisent Windows 10 Enterprise version 1909 seront prises en charge avec des mises à jour pendant 30 mois, jusqu’en 2022.

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 octobre 2019 dans W10, Windows

 

Étiquettes : ,

Windows 7 devient une cible, les infections augmentent de 71%

Source : Ginifo.com

Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Système d’exploitation Windows 7 de Microsoft

Windows 7 devient une cible, les infections augmentent de 71%

Auteur : Jérôme Gianoli Dans Windows 15/10/2019 0

A l’approche de sa fin de vie, Windows 7 devient une cible pour les pirates. Une récente étude dévoile une augmentation des infections lde 71% par rapport à 2018.

D’ici quelques mois Windows 7 sera officiellement abandonné par Microsoft. La date est fixée au 14 janvier 2020. Il s’agira de son dernier Patch Tuesday. Ensuite, tous les PC sous ce système d’exploitation ne seront pas concernés par la grande maintenance mensuelle de Microsoft. En clair, il n’y aura plus de correctif de sécurité ni de résolution de bug.

Un rapport publié par la société de sécurité Webroot révèle que le nombre d’infections visant Windows 7 a augmenté de 71% par rapport à 2018.

«En règle générale, les ordinateurs utilisant le système d’exploitation Windows 7 ont deux fois plus de change  d’être infectés que ceux fonctionnant sous Windows 10. »

Windows 7, une cible privilégiée des pirates

Dans le détail, Monsieur tout le monde est une cible favorite. Sur l’ensemble des ordinateurs infectés, 64% sont des ordinateurs personnels et 36% des périphériques d’entreprise. A ce sujet il est mis en avant

«Il y a plusieurs explication à cette divergence. Les ordinateurs d’entreprise sont généralement protégés par des pare-feu professionnels et accompagnés d’une sécurité obligatoire. Un utilisateur classique peut être moins exigeant sur cette question de la sécurité.  A cela s’ajoute le fait qu’une personne se montre souvent plus prudente lorsqu’elle navigue sur le Web avec un appareil de son entreprise. »

Les applications vouées à compromettre la sécurité des appareils Windows 7 sont difficiles à trouver. Par exemple, 41% des programmes malveillants dissimulent leurs fichiers dans le dossier temporaire tandis que 24% dans « appdata » et 11% dans le dossier du cache système.

Windows 7 est actuellement un système d’exploitation massivement utilisé. Les derniers statistiques montrent que sa part de marché se situe aux alentours des 30%.

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 octobre 2019 dans Logiciels, Système d'exploitation, W7

 

Étiquettes : ,

Windows 10 : la version 19H2 arrivera bien en novembre, Microsoft l’a confirmé

 

Source : Phonandroid

  • Microsoft vient de le confirmer par le biais d’un billet de blog : la prochaine mise à jour Windows 10, aussi appelée « 19H2 » ou « 1909 » sortira bien le mois prochain. Cette édition a pour nom November 2019 Update et pour numéro de build « 18363.418 ». Selon une source anonyme, cette édition est déjà finalisée et sera envoyée à l’ensemble des employés de Microsoft à compter du 17 octobre prochain. La date exacte de disponibilité pour le grand public n’est pas encore connue.

    Depuis quelques semaines déjà, on sait que Microsoft est en train de finaliser la nouvelle mise à jour de Windows 10, connue actuellement sous le nom de « 19H2 » ou « 1909 ». Il semble que le projet soit sur le point d’aboutir et que cette update débarque en novembre prochain.

    Windows 10

    La nouvelle édition de Windows 10, baptisée pour l’instant 19H2 (son nom est amené à changer), ne va vraiment plus tarder. Microsoft va finaliser cette édition de Windows 10 d’ici la fin de la semaine prochaine. Le temps que celle-ci soit totalement validée et qu’elle débarque sur les serveurs de Microsoft, Windows 10 19H2 devrait arriver en novembre prochain. En toute logique, celle-ci sera donc appelée November 2019 Update.

    Une mise à jour de Windows 10 moins longue, mais aussi moins fournie que d’habitude

    Peu de nouveautés sont finalement attendues dans cette édition d’automne de Windows 10. Parmi les innovations de la 19H2, on peut quand même citer quelques améliorations liées au Centre de Notifications et actions et à l’agenda ou une meilleure gestion de la batterie. Pour cette édition, Microsoft préfère surtout s’attacher à la correction de bugs. Car des problèmes, Windows 10 en a connu à foison récemment : plantage du menu Démarrer, chute des performances du PC, bug des casques et enceintes Bluetooth… Si tous ces problèmes ont été plus ou moins résolus, à chaque correctif apporté, d’autres bugs apparaissent ou réapparaissent. Les ennuis se succèdent et il est probablement temps que Microsoft prenne le problème à bras le corps en délivrant une édition de Windows 10 sans bug et sans reproche (ou presque ?). Pour bénéficier d’une mise à jour plus conséquente, il faudra patienter jusqu’au printemps de l’année prochaine, époque à laquelle sortira la 20H1.

    Pour novembre, celles et ceux qui utilisent actuellement l’édition May Update de Windows 10 (1903) bénéficieront d’une nouvelle méthode de mise à jour. L’édition 19H2 s’installera comme n’importe quelle mise à jour cumulative mensuelle. Ils devraient profiter d’un temps réduit d’installation, contrairement aux utilisateurs des anciennes éditions de Windows 10, qui devront télécharger un pack de mise à jour plus important et plus long à installer.

  •  
    Poster un commentaire

    Publié par le 13 octobre 2019 dans Général