RSS

Mediator : Bertrand met la pression sur Servier

10 Mar

Source : Libération

Le laboratoire propose d’indemniser certaines victimes à condition qu’elles abandonnent les poursuites. Le ministre annonce qu’il s’opposera à ce dispositif «choquant».

 

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand.

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand.

 

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a indiqué jeudi qu’il ne validerait pas la proposition de Servier de créer un fonds complémentaire d’indemnisation pour certaines victimes du Mediator à condition qu’elles renoncent à toute action en justice.

«C’est totalement choquant», a réagi le ministre sur RTL. «En l’état actuel du dossier, je le dis, je ne validerai pas un tel dispositif en tant que ministre de la Santé. Le groupe Servier doit encore bouger, et maintenant très vite», a-t-il déclaré.

«Même s’il y a eu des avancées, je le dis clairement, on est loin du compte aujourd’hui et puis surtout vous ne pouvez pas empêcher quelqu’un de mener une action pénale, parce que la question de la réparation c’est bien sûr d’un point de vue financier, et c’est légitime, mais c’est aussi une réparation éthique», a indiqué le ministre. «On s’aperçoit que le groupe Servier reconnaît maintenant la responsabilité du Mediator et que bien évidemment les 20 millions d’euros qui ont été annoncés au début, chacun a bien conscience, et le groupe Servier aussi j’en suis persuadé, qu’il faudra aller bien au-delà», a encore déclaré Xavier Bertrand.

Le laboratoire Servier s’est dit prêt mercredi à indemniser des victimes du Mediator exclues des procédures légales d’indemnisation à condition qu’elles renoncent à toute action judiciaire. Seraient concernées les victimes dont le préjudice est antérieur au vote de la loi Kouchner en 2002, ou celles dont l’incapacité partielle permanente est inférieure à 24%.

 

Pour Servier, «manifestement, tout se vend»

«Une première dotation de 20 millions d’euros permettra au fonds de fonctionner dès que l’aval des ministres (de la Justice et de la Santé) sera donné», a précisé le groupe.

L’association de consommateurs CLCV a jugé jeudi «inacceptable pour les victimes et les consommateurs en général que Servier impose unilatéralement ses règles en matière d’indemnisation», dénonçant la volonté du groupe d’«étouffer le scandale et de réduire les coûts et les conséquences liés à un procès de masse».

Pour Servier, «manifestement, tout se vend, y compris des médicaments nocifs, et tout s’achète, même le renoncement des victimes», ajoute la CLCV dans un communiqué.

«Comment accepter que Servier dicte les critères d’indemnisation et les modes d’expertise?», s’interrogent de leur côté l’Association française des diabétiques et le Collectif inter associatif sur la santé dans un communiqué commun.

«Il est légitime de vouloir indemniser rapidement les victimes dont les vies sont brisées, mais ces indemnisations amiables sont du point de vue de la sécurité juridique, de la clarté des procédures et de l’éthique loin d’avoir les garanties qu’offrent les procédures habituellement en usage: Office national d’indemnisation des accidents médicaux et tribunaux», concluent les associations.

Lien : Servier prêt à indemniser…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 10 mars 2011 dans Santé, Sécurité

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :