RSS

Mediator : L’ultime pirouette de Servier

05 Avr

Source : France Soir

Servier avait huit jours pour faire de nouvelles propositions d’indemnisation aux victimes du Mediator.

Le laboratoire a demandé deux jours de délai. Une nouvelle pirouette pour les associations.

Les associations de malades attendent les nouvelles propositions de Servier, ici Dominique-Michel Courtois, président de l'Association d'aide aux victimes de l'Isoméride et du Mediator (Avim)

Les associations de malades attendent les nouvelles propositions de Servier,
ici Dominique-Michel Courtois, président de l’Association d’aide aux victimes
de l’Isoméride et du Mediator (Avim)
SIPA

Vont-elles être correctement indemnisées ? Dans combien de temps ? Par qui ? Plusieurs mois après que le scandale du Mediator ait éclaté, les victimes attendent aujourd’hui des réponses concrètes. Elles devront malgré tout attendre encore un peu.

Alors que l’ultimatum posé par Xavier Bertrand au laboratoire Servier pour qu’il fasse de nouvelles propositions d’indemnisations se terminait lundi, le groupe a demandé deux jours de délai supplémentaire. Les négociations se poursuivent assure-t-on du côté du ministère de la santé mais rien ne peut être annoncé immédiatement.

 

« Il faut tirer le maximum du laboratoire »

Une prolongation qui n’inquiète pas outre mesure Dominique-Michel Courtois, président de l’Association d’aide aux victimes de l’Isoméride et du Mediator (Avim) : « Servier a reporté de deux jours, c’est une ultime pirouette. Ce n’est pas grave. On va attendre d’avoir le document sous les yeux afin de nous exprimer » indique le médecin qui a déposé plus de 500 plaintes pour « homicides et blessures involontaires » au nom de son collectif. Dominique-Michel Courtois se dit par ailleurs « confiant », rappelant malgré tout que « les choses sont allées vite ». « Il faut maintenant tirer le maximum de Servier ». Sous entendu, que le laboratoire aligne le plus de millions d’euros possibles « pour un fonds d’indemnisation dont il ne doit pas avoir la gestion ».

Reste certainement un point d’achoppement entre les associations de victimes et Servier, celui des poursuites judiciaires. Jusqu’à présent le laboratoire avait toujours indiqué que si une victime choisirait d’être indemnisée, elle ne pourrait pas le poursuivre devant un tribunal. Une clause qui avait indigné l’ensemble des victimes ainsi que l’Assurance Maladie ou le ministère de la Santé. Servier renoncera-t-il à cette disposition ? Réponse dans deux jours.

Liens : Voir mot clé Mediator

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 5 avril 2011 dans Santé, Sécurité

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :