RSS

Microsoft achète Skype pour 8,5 milliards de dollars

10 Mai

Source : Le Figaro

Par Mathilde Golla


Crédits photo : DAVID LOH/REUTERS

 

Le géant des logiciels réalise sa plus importante acquisition. Le spécialiste de la téléphonie par Internet est une carte stratégique pour Microsoft.

Si Facebook et Google avaient des vues sur le spécialiste de la téléphonie par Internet, c’est le géant des logiciels Microsoft qui vient d’emporter la mise. Microsoft a en effet annoncé avant l’ouverture de la Bourse de New York le rachat de Skype pour 8,5 milliards de dollars, dette incluse, confirmant une information parue un peu plus tôt dans le Wall Street Journal.

Il s’agit de la plus grosse acquisition de Microsoft. La dernière étant celle du groupe de services en ligne aQuantive pour 6 milliards de dollars en 2007. Mais l’opération est avant tout stratégique pour Microsoft. Elle permet d’offrir à ses utilisateurs le célèbre service de téléphonie en ligne et d’effectuer un grand bond dans le monde de l’Internet et des smartphone, au moment où ses services MSN sont en déclin.

Reste que le prix est jugé élevé par les analystes. De fait, deux ans auparavant, Skype avait été valorisé 2,75 milliards de dollars, au moment où le groupe avait été vendu par le géant des enchères sur Internet eBay, en novembre 2009, à un groupe d’investisseurs. Depuis, eBay a conservé une participation de plus de 30%, tandis que plus de la moitié des parts est aux mains des fonds Silver Lake Partners et Andreessen Horowitz ainsi que l’Office d’investissement du régime de retraites du Canada (CPPIB). La valorisation de Skype paraît d’autant plus élevée que le groupe n’est pas rentable: il aurait perdu 7 millions de dollars l’an passé pou r un chiffre d’affaires net de 860 millions de dollars. «Une valorisation à dix fois le chiffre d’affaires, c’est riche, c’est le moins qu’on puisse dire», notait l’analyste Douglas McIntyre sur le site 247WallSt.com.

170 millions d’utilisateurs

Skype, fondé en 2003, compte actuellement quelque 170 millions d’utilisateurs, qui ont passé plus de 207 milliards de minutes de communications vocales et vidéo en 2010.

Microsoft devrait rendre le service accessible sur sa console de jeux connectée Xbox, ainsi que sur les téléphones fonctionnant avec le système Windows Phone, et «une large gamme d’appareils sous Windows».

Dans leur communiqué commun de mardi, Microsoft et Skype ont indiqué que la fusion «développera la marque de classe mondiale de Skype et l’accès à sa plateforme de connexion, tout en renforçant le portefeuille existant de Microsoft dans les produits et services de communication en temps réel».

Le groupe de Redmond s’est engagé à «continuer d’investir et soutenir les clients de Skype utilisant des plateformes étrangères à Microsoft».

Au terme de la transaction, que les deux groupes espèrent boucler cette année après le feu vert des autorités de régulation, Skype devrait former une activité à part entière de Microsoft, restant sous la houlette de son actuel directeur général Tony Bates, placé sous la responsabilité directe de M. Ballmer.

**********************************************************************************************************************************************
**********************************************************************************************************************************************

Microsoft rachète Skype au prix fort et plante Google

Par Jean-Baptiste Allemand

Source : Rue 89

Téléphone fondu (Nikonvscanon/Flickr/CC).

8,5 milliards de dollars. C’est la somme que Microsoft va verser, en cash, pour racheter Skype, le logiciel de téléphonie sur Internet. C’est la transaction la plus importante effectuée par le géant américain. Pourquoi une telle opération ?

Skype, créé en 2003, est un logiciel qui permet de passer des appels téléphoniques gratuitement, d’ordinateur à ordinateur, et des appels vers des fixes ou des mobiles à un coût avantageux. On peut aussi utiliser un chat par clavier, s’échanger des fichiers, et organiser des vidéo-conférences à plusieurs en affichant plusieurs écrans.

Skype dispose également d’une version mobile, disponible seulement sur certaines plate-formes.

Qui utilise Skype aujourd’hui ?

Dès sa création, le nombre d’utilisateurs du logiciel a rapidement
grimpé. En 2010, 660 millions de personnes y étaient
inscrites, dont 124 millions d’utilisateurs actifs. En 2009, 13% de l’ensemble des appels mondiaux ont été réalisés via Skype.

Le logiciel est largement utilisé dans le milieu professionnel pour communiquer entre collègues, partenaires et collaborateurs. Yanaï Guedj, gérant d’une société de conception de logiciels, utilise Skype depuis des années :

« Ca nous permet de joindre des collaborateurs partout dans le monde gratuitement, ou alors à un tarif incomparable. C’est aussi une boite multi-tâches très pratique, quelqu’un peut me laisser un message sur le chat pendant que je suis en communication.

J’ai une grosse batterie de contacts dessus. Beaucoup d’entre eux font même figurer leur identifiant Skype sur leur carte de visite. »

A titre privé, Skype est plébiscité par les immigrés et tous ceux qui ont de la famille à l’étranger.

D’autres n’hésitent plus à l’utiliser en remplacement du téléphone, y compris pour appeler des proches en France. L’avantage, selon Estelle, une utilisatrice régulière :

« La vidéo. On peut voir les gens, on peut leur montrer des choses. Les communications sont plus proches qu’avec le téléphone. »

Pourquoi Microsoft a-t-il payé si cher ?

En 2005, eBay avait acquis Skype pour 3,1 milliards de dollars, avant de céder, en 2009, une bonne partie de son capital à un groupe d’investissement privé, pour moins cher que son achat : 1,9 milliards de dollars.

Entre temps, le nombre d’utilisateurs du logiciel a continué de gonfler, au point d’intéresser non seulement Microsoft, mais aussi Google et Facebook, qui se sont positionnés pour un rachat.

Dernièrement, des rumeurs faisaient état de contacts très avancés, entre Skype et les deux derniers, et il semble que Microsoft a contre-attaqué en mettant sur la table une offre sur laquelle il serait
difficile de s’aligner.

Selon certains analystes, l’opération est onéreuse. Son montant est dix fois plus élevé que le chiffre d’affaires de Skype en 2010 (860 millions de dollars), qui accuse des pertes (7 millions de dollars l’an dernier).

De plus, Microsoft possède déjà un logiciel de chat par message et vidéo, Windows Live Messenger, qui séduit 300 millions d’utilisateurs, deux fois plus que les utilisateurs actifs de Skype. Peter Bright, un développeur spécialiste de Microsoft, s’interroge sur le site Wired.com :

« Même si Skype est un bien meilleur logiciel que Live Messenger, difficile de croire qu’il est 7 milliards de fois meilleur. […]

Selon les termes de l’accord, pour chaque utilisateur de Skype, Microsoft paie environ 1 000 $. Et en moyenne, ces utilisateurs sont une source de profit d’environ 30 $ […]. Ca fait une belle différence. »

En réalité, l’opération peut s’avérer concluante à condition que Microsoft exploite efficacement cette acquisition sur tous les créneaux dans lesquels la firme est positionnée. Au contraire d’eBay, dont le profil spécifique ne lui a pas vraiment permis de valoriser Skype.

En quoi Skype sera-t-il utile ?

Microsoft pourra profiter d’une expertise technologique dont elle ne disposait pas, notamment dans le chat vidéo, ce qui plombait ses initiatives sur ses propres plate-formes de chat.

La firme de Bill Gates pourra également se renforcer sur le secteur des collaborations en entreprise, où elle est déjà présente avec Lync. Elle déclinera Skype sur toutes ses plate-formes, comme la console X-Box et le système d’exploitation Windows 7.

Enfin, ce sera l’occasion d’intégrer Skype à son système de téléphone mobile Windows Phone, ce qui était impossible jusqu’à présent.

Ce qui peut justifier la somme, c’est aussi que le grand perdant de cette opération pourrait être Google, ennemi juré de Microsoft. Facebook, dont Microsoft est actionnaire, avait déjà un partenariat avec Skype, qui permettait aux utilisateurs du logiciel de téléphonie d’appeler directement leurs « amis » Facebook.

En échange, Facebook pourrait aussi pleinement profiter des technologies de Skype pour mettre en place ses outils de chat vidéo. Au nez et à la barbe et Google et de ses propres services (GTalk, GVoice).

Quels sont les futurs chantiers de Skype ?

Un des premiers objectifs de Microsoft sera de développer la formule payante de Skype, qui est aujourd’hui utilisée par seulement 10% des inscrits. Passer au tout-payant, comme le craignent déjà de nombreux utilisateurs, risquerait d’entraineur un départ massif vers les offres concurrentes, qui restent aujourd’hui très confidentielles.

Quelques questions se posent. Avec Skype, que faire de Windows Live Messenger ? Fusionner le premier dans le deuxième, au risque de se passer de toute la notoriété que Skype a construite autour de sa marque ? Faire cohabiter les deux, au risque de brouiller les pistes ? Et si Skype est privilégiée, comment convaincre les utilisateurs de Windows Live Messenger de migrer vers la plate-forme ?

Il faudra aussi contrer la stratégie des concurrents en matière de téléphonie. Et en premier lieu celle des fournisseurs d’accès internet tels que Free et SFR, qui proposent dans les dernières versions de leurs abonnements des offres de téléphonie gratuite vers les fixes et les mobiles.

Il est aussi probable que les opérateurs de téléphonie mobile voient d’un mauvais œil cette offensive de Microsoft. Actuellement, Skype est bridé en 3G sur certaines plate-formes mobiles, ce qui le rend quasi inutilisable.

Microsoft devra trouver de bons arguments pour les convaincre de laisser un concurrent sévir dans leur chasse gardée.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 10 mai 2011 dans Internet, Logiciels, Microsoft, Skype

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :