RSS

Feu vert pour le fonds d’indemnisation des victimes du Mediator

12 Mai

 

Source : Libération

 

 

Un comprimé de Mediator.

Un comprimé de Mediator. (© AFP Fred Tanneau)

 

Le Conseil des ministres a entériné mercredi la création d’un fonds public permettant d’indemniser les patients victimes du Mediator.

Institué dans le cadre du projet de loi de finances rectificative, ce fonds permettra de pallier éventuellement les manquements du fabricant du Mediator, les laboratoires Servier.

«Ce qui est étonnant, c’est que nous soyons devant une loi qui est une loi d’exception», a déclaré Lucy Vincent, directrice générale chargée des relations extérieures de Servier.

«On dirait que l’objectif est de punir Servier avant même que la justice ne fasse son travail», a-t-elle ajouté, tout en rappelant que le laboratoire était prêt à faire face à ses responsabilités si elles étaient prouvées.

 

«On nous condamne, on ne nous a même pas écoutés»

«On saute sur le rapport de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) pour nous punir, mais je vous rappelle que l’Igas ne nous a même pas entendus» pour faire ce rapport, publié en janvier et qui mettait vertement en cause Servier, a poursuivi Mme Vincent.

«On nous accuse, on nous condamne, et on ne nous a même pas écoutés», a-t-elle également jugé.

«On espère que la Constitution sera appliquée et qu’il n’y aura pas de régime dérogatoire au droit commun», a déclaré Mme Vincent: «il y a des médicaments retirés toutes les semaines pour des effets secondaires, il y a des procédures à suivre dans ce cas».

«Je ne comprends pas qu’on doit devenus les boucs émissaires de l’industrie pharmaceutique», a-t-elle conclu.

Le Conseil des ministres a entériné mercredi la création d’un fonds public permettant d’indemniser les patients victimes du Mediator. Institué dans le cadre du projet de loi de finances rectificative, ce fonds permettra de pallier éventuellement les manquements du fabricant du Mediator, les laboratoires Servier.

Le dispositif donne un rôle central à l’Oniam (Office national d’indemnisation des accidents médicaux), avec un dispositif spécifique, le premier du genre, supprimant la possibilité d’une date-limite pour la prise du Mediator et baissant le seuil d’incapacité.

Un comité d’experts sera chargé de demander à Servier de faire des propositions d’indemnisation aux victimes. Si le laboratoire traine les pieds, l’Oniam se substituera à lui pour assurer l’indemnisation. Dans le même temps, l’office se retournera en justice contre Servier pour qu’il rembourse les sommes versées, avec une pénalité pouvant monter jusqu’à 30%.

 

Liens : Voir Mot clé Mediator

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 12 mai 2011 dans Santé, Sécurité

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :