RSS

Servier faisait passer le Mediator pour un coupe-faim

17 Mai

 

Source : France Soir

 

Alors que les laboratoires Servier ont toujours nié avoir présenté le Mediator comme un traitement du surpoids, un document révèle que les visiteurs médicaux mettaient en avant l’effet coupe-faim de ce médicament pour convaincre les médecins prescripteurs.

Le Mediator était présenté comme un traitement contre l'obésité par les visiteurs médicaux

Le Mediator était présenté comme un traitement contre l’obésité par les visiteurs médicaux SIPA

Une plaquette d’information enfonce Servier. Dans un document publié lundi soir par Le Parisien, il apparaît noir sur blanc que le Mediator était présenté aux médecins prescripteurs non pas comme un traitement contre le diabète, mais contre l’obésité. La plaquette publicitaire sur laquelle s’appuyaient les visiteurs médicaux dans les années 80 pour promouvoir le médicament montre clairement que ces derniers vantaient le Mediator comme étant « le traitement des poly surcharges métaboliques ». Si les laboratoires Servier ont toujours réfuté toute promotion de ce médicament comme un traitement du surpoids, le document récemment publié accable la firme pharmaceutique.

 

Une publicité sans ambigüité

Alors que Jacques Servier avait assuré en novembre 2010, dans une interview accordée au Monde, que « le Mediator n’est pas un coupe-faim » et que « jamais » les visiteurs médicaux n’avaient vanté ses mérites en ce sens, la fiche révélée ne fait aucun doute sur le fait que dans la réalité, il en était tout autrement. Pour illustrer leurs dires, les commerciaux du groupe s’appuyaient sur la photo d’un patient affichant quelques kilos en trop, légendée par le texte suivant et sans équivoque : « Il est dans votre salle d’attente, c’est votre prochain malade. Il a entre 40 et 50 ans. Sa bonne santé n’est qu’apparente, derrière son aspect jovial et rubicond, son excès de poids et quelques anomalies sont alarmants. Le risque vasculaire le guette ».

 

Le mépris des risques pour les patients

Face à ces révélations, le président de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur le Mediator a déclaré dans les colonnes du Parisien que « le groupe Servier s’est rendu coupable de tromperie à l’encontre des médecins. Cette plaquette publicitaire prouve que Servier s’est rendu coupable de tromperie à l’encontre des médecins », avant d’ajouter que « cette plaquette publicitaire prouve que Servier les incitait fortement à prescrire du Mediator aux nombreuses personnes en surpoids pour faire du chiffre d’affaire, sans se soucier des dommages possibles sur leur santé ».

Des centaines de plaintes ont été déposées contre le laboratoire Servier pour « tromperie aggravée » et « homicides et blessures involontaires ».

 

Liens : voir mot clé Mediator

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2011 dans Santé, Sécurité

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :