RSS

Des déchets d’amiante stockés en pleine ville

30 Mai

 

Source : France Soir

Une entreprise de démolition de matériaux stocke illégalement des tonnes d’amiante à l’air libre en banlieue de Toulouse. La CGT va porter plainte.

Installée dans une rue pavillonnaire, la société Gerlero stocke à l’air libre entre 400 et 500 tonnes de déchets amiantés

Installée dans une rue pavillonnaire, la société Gerlero stocke à l’air libre entre 400 et 500 tonnes de déchets amiantés SIPA

A Saint-Alban, petite ville de Haute-Garonne au nord de Toulouse, une entreprise de démolition de matériaux suscite l’indignation. Installée dans une rue pavillonnaire, la société Gerlero stocke à l’air libre entre 400 et 500 tonnes de déchets amiantés dans un état de dégradation avancée. Une situation impossible à supporter pour certains des quatorze salariés de l’entreprise : cinq exercent leur droit de retrait et ont cessé le travail depuis jeudi, et trois sont en arrêt maladie.

« Réel danger grave et imminent »

Cela fait pourtant plusieurs mois qu’ils dénoncent ces agissements, malgré « un climat de tensions et de menaces permanent », selon l’un d’eux. Le 28 février, la médecine et l’inspection du travail, qui ont visité les lieux, ont rendu un rapport frappant. On y lit notamment qu’il « existe un réel danger grave et imminent pour les salariés, riverains, et commerces tout autour ». La préfecture de Haute-Garonne indique avoir ouvert deux procédures le mois dernier, l’une afin que les installations soient mises aux normes, l’autre concernant la protection sanitaire des salariés. En outre, une enquête judiciaire, lancée il y a trois semaines, est en cours. Et pourtant, à ce jour, rien ne bouge. Selon la CGT, qui va porter plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui », le dirigeant de la société évoque des difficultés financières pour justifier le non-transfert des déchets vers des sites de traitement agréés.
Ce qui ne manque pas d’inquiéter les riverains. Jean-Louis, qui habite à quelques numéros de là, ne mâche pas ses mots. « Ce sont des assassins en puissance. Il y a trois ans, ils brulaient à l’air libre des produits qui dégageaient des substances chimiques. L’air était irrespirable. J’avais été voir à deux reprises le dirigeant en le menaçant de porter plainte. Sa seule réponse ? “Je préfère payer une amende plutôt que de traiter ces déchets.” »
Cédric Vergé, leadeur de l’opposition municipale, condamne lui aussi fermement la situation. « C’est un scandale. La population n’a jamais été avertie d’un potentiel danger. Or, les lieux ne sont pas clôturés, il y a souvent eu des enfants qui crapahutaient sur le site. Et juste en face, jusqu’à il y a trois semaines, il y avait une crèche. Beaucoup d’autorités savaient ce qu’il se passait, mais il y avait une certaine omerta. Là, les langues commencent à se délier… »

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 30 mai 2011 dans Divers, Santé, Sécurité, Société

 

Étiquettes : ,

Une réponse à “Des déchets d’amiante stockés en pleine ville

  1. Papy40

    30 mai 2011 at 12:10

    Malheureusement nous pouvons être certain que d’autres scandales du même genre couvent un peu partout en France et que, tant que la pression publique ne s’exercera pas, les autorités continuerons de fermer les yeux.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :