RSS

Neuf millions de Français atteints d’une maladie grave

29 Juin

Source : France Soir

Un Français sur six est pris en charge au titre d’une maladie chronique comme le diabète ou le cancer. C’est ce que déclare en substance le quotidien Les Echos, citant un rapport transmis la veille aux administrateurs de la CNAM.

La maladie chronique grave la plus représentée avec 1,9 million de patients est dorénavant le diabète.

La maladie chronique grave la plus représentée avec 1,9 million de patients est dorénavant le diabète. Scoopdyga

Neuf millions de personnes souffrent d’une maladie chronique grave. C’est le constat alarmant dressé aux administrateurs de la Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM), selon Les Echos.

 

Schizophrénie, diabète, cancer, hypertension

Depuis 2009, le nombre de personnes atteintes de maladies chroniques a augmenté d’environ 4 % (340.000 personnes de plus à la fin 2010 par rapport à l’année précédente), selon les mêmes sources. Et le taux de croissance oscille entre 3,5 % et 4,2 % par an depuis 2005. Pris en charge à 100% par la Sécurité sociale, ces patients représentent les deux tiers des dépenses de santé remboursées.

Parmi les maladies concernées, la schizophrénie, le cancer, l’hypertension ou encore le diabète, qui est désormais la maladie chronique grave la plus représentée avec 1,9 million de patients, un chiffre en hausse de 6,5% entre 2009 et 2010. L’épidémie de diabète « va continuer de progresser de par le vieillissement de la population », analyse le document.

 

La maîtrise des ALD est essentielle.

Les patients en affection de longue durée (ALD) représentent 15,5 % de la population du régime général. Si la tendance se poursuit, on passera à 17 % en 2014, selon Les Echos. Problème, les ALD représentent les deux tiers des remboursements. A eux seuls, les coûts liés au diabète atteignent 10 milliards d’euros. La maîtrise des ALD est donc primordiale pour équilibrer les comptes. Sauf que les pouvoirs publics ne peuvent rien contre la hausse du nombre de malades qui alourdit la facture, alors que l’idée de ne plus rembourser tous les soins à 100 % avait été enterrée en 2008.

Toujours selon le quotidien, pour réduire le déficit, l’assurance-maladie a identifié d’autres « gisements d’efficience » que les ALD. Les médicaments prescrits à l’hôpital et les soins hospitaliers sont notamment visés, alors que le rapport dénonce « une absence de cohérence dans les tarifs et remboursements aux assurés ». La semaine prochaine, des propositions précises en vue du budget 2012 de la Sécurité sociale, seront ainsi proposées dans ce sens.

Par Alexandre Couppey

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 29 juin 2011 dans Santé

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :