RSS

ADMR 29. Des groupements qui posent question

25 Oct

 

Source : Le Télégramme

Marie Aboussa a été chargée par la présidence de la fédération ADMR 29 de mettre en œuvre
les groupements de coopération sociale et médico-sociale.
(Photo Loïc L’Haridon)

 Marie Aboussa a été chargée par la présidence de la fédération ADMR 29 de mettre en oeuvre les groupements de coopération sociale et médico-sociale. (Photo Loïc L'Haridon)

Dans un contexte pesant pour les salariés du réseau ADMR 29, sevrés d’informations, les responsables des 91 associations locales étaient réunis, hier, à Saint-Ségal, afin d’évoquer la mise en place des groupements.

Marie Aboussa est l’une des directrices de la Fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées (FEGAPEI). Sans lien, donc, avec l’Aide à domicile en milieu rural. La présidence fédérale de l’ADMR, assurée par Francine L’Hour et René Abgrall – également à la tête de l’Udaf 29 -, lui a confié la mise en œuvre des groupements de coopération sociale et médico-sociale (GCSMS). En sept étapes, qui restent à initier. Ce niveau intermédiaire supplémentaire, entre la fédération et les associations locales, ne fait pas l’unanimité.
Un lien politique
«Il a été demandé quel était le lien entre les GCSMS et la fédération, rapporte un président. "Aucun. Il est politique", a répondu Francine L’Hour. Des associations ont souhaité savoir si elles pouvaient se passer de ces groupements. Il leur a été dit que non, puisque l’assemblée générale a voté pour».
Évoquée par Me Robert, administrateur judiciaire en charge de la mise en redressement judiciaire de la fédération, auprès de sources proches du dossier, la liquidation de la structure ne serait pas d’actualité.
Des décisions sont prises
«Il n’est pas question de faire disparaitre la fédération (118 salariés) nous a assurés Francine L’Hour. Elle servira pour les expertises et services et pour l’animation du réseau. C’est l’identité de l’ADMR dans le Finistère». Une fédération allégée, donc. René Abgrall, vice-président, a confirmé que des décisions avaient été prises, sans les évoquer, craignant un délit d’entrave. Elles n’ont pas été communiquées au comité d’établissement (CE), réuni jeudi dernier. Un CE, usé, qui ne compte plus que trois membres sur les douze de départ.
Récemment, la présidente et Thierry Rivoal, directeur de la fédération, ont rencontré l’Union départementale CGT, inquiète des possibilités d’expression restreinte du personnel au sein des associations. «La fédération ADMR propose une situation transitoire qui doit trouver son efficacité d’ici deux ans, indique la CGT dans un compte rendu de la rencontre. Pour la fédération, ce projet de groupements s’accompagne de la mise en place d’un nouveau système informatique. Il vise également à permettre des transferts de personnels entre associations d’un même groupement. Mais il n’est pas prévu de financement supplémentaire pour les frais kilométriques des aides à domicile.
Et il n’est pas envisagé d’accompagner ces évolutions d’une institution représentative du personnel». Concernant les postes créés dans les GCSMS, que piloteront des «cadres de proximité», ils seront proposés au personnel fédéral, sans obligation pour les groupements de l’embaucher en priorité.

  • Karine Joncqueur
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 25 octobre 2011 dans Réseau social, Santé

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :