RSS

Scandale des prothèses PIP : un avocat marseillais attaque

10 Jan

 

Source : La Provence

Me Laurent Gaudon, a déposé hier une assignation en référé devant le tribunal de grande instance

APRÈS LE SCANDALE PIP, L'EMA VEUT RENFORCER LA RÉGLEMENTATION SUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX

Des implants mammaires au banc des accusés.Reuters

 

Un avocat marseillais, Me Laurent Gaudon, a déposé hier une assignation en référé devant le tribunal de grande instance de Marseille qui vise Tüv, l’organisme allemand de certification des prothèses mammaires, ainsi qu’un chirurgien marseillais. Tüv est attaqué pour "manquement à son obligation de certification et de contrôle", le médecin pour "manquement à son devoir d’information".
Dans le même temps, la justice poursuit ses investigations sur le rôle de Jean-Claude Mas, 72 ans, le président fondateur, et les informations qui auraient été secrètement gardées par la société Poly Implant Prothèse (PIP). Dans le cadre de l’enquête préliminaire diligentée par le parquet de Marseille, 25 employés de la société ont été tour à tour entendus par les gendarmes de la Section de recherches. Leurs déclarations, que nous avons pu consulter, en disent long sur le fonctionnement de PIP.
La plupart indiquent que "le prix" était un élément essentiel qui dictait la politique de l’entreprise. "Je me souviens qu’autour de 2005-2006, nous avons fabriqué longtemps sans remplir de Nusil (le produit homologué)", raconte Vincent, alors responsable qualité. Alban, responsable développement, explique que "tout cela se faisait avec l’aval de M.Mas." "Mon cheval de bataille était de faire comprendre qu’on pouvait faire des produits validés corrects.
J’étais contre le PIP. Il y a un moment où j’ai pris conscience que c’était illégal". Le gel de silicone PIP ne répondait manifestement pas aux normes. "Pourquoi étiez-vous contre ?" lui demandent les enquêteurs. "Parce que c’est pas légal. Vous avez un marquage CE (Communauté européenne) et vous ne le respectez pas. Il faut pas sortir de Saint-Cyr pour comprendre que c’est pas bon." Et il précise que "oui, tout le monde savait au sein de PIP". D’ailleurs, il est viré de l’entreprise en 2006 pour avoir "dépassé les limites de sa liberté d’expression et de son droit de critique"…
Gilles, technicien en recherche et développement, explique lui aussi : "Nous avons tenté des prothèses de mollets, fesses et testicules, mais le marché n’étant pas assez important, nous avons cessé la production." "à la fin, PIP produira jusqu’à 1000 prothèses par jour", précise-t-il. Quant à Valérie, responsable hygiène et sécurité, elle donne d’autres clés de compréhension :"Chacun faisait attention que n’apparaisse pas le gel PIP.
Cela consistait à dissimuler tout ce qui indiquait la société Brenntag qui nous livrait une partie du gel, mais aussi à modifier les dossiers de lots." Sur les données informatiques de l’entreprise, elle livre une piste aux enquêteurs : "J’ai entendu dire qu’il y avait deux bases de données, une qui indiquait ce qu’on faisait vraiment et l’autre qui était faite pour Tüv."

Liens : Ce que le fondateur…-Prothèses PIP. L’aveu…Les enfants de l’ex patron… L’assurance maladie…Les prothèses…

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 janvier 2012 dans Santé, Sécurité, Sciences, Société

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :