RSS

ADMR 29. Journée du 25 janvier 2012

25 Jan

I – La grève reconduite

Source : Le télégramme

25 janvier 2012 –

 

ADMR 29. La grève reconduite.
Michel Bauer (à gauche), à qui a été confiée la réorganisation de la Fédération,
s’entretient avec Pierre Viforeanu, secrétaire du comité d’entreprise. Photo K. J.

 

Hier, à Plabennec, les salariés de la Fédération ADMR du Finistère, en grève depuis cinq jours, ont décidé, à la majorité, de reconduire le mouvement jusqu’à ce soir, où l’on votera à nouveau. Ils avaient exigé une rencontre avec l’administrateur judiciaire et l’employeur, et posé des revendications (Le Télégramme de lundi). Ils ont vu Me Robert, pas Francine L’Hour, présidente. «Elle est à Paris. Nous n’avons pas pu caler les dates». Surtout, ils n’ont obtenu aucune réponse à leurs revendications. «Je ne peux pas parler du PSE (plan de sauvegarde de l’emploi). C’est compliqué de communiquer». Des salariés ont rétorqué que «la gouvernance a le droit de le faire. On a zéro information. Nous sommes tenus à l’écart. Alors que dans les associations, le »mercato »de l’ADMR a commencé, avec des bénévoles qui font leur marché auprès de certains d’entre nous, pour l’embauche dans les GCSMS (groupement de coopération sociale et médico-sociale)?».
«On arrête de travailler demain»
Dans la salle en revanche, se trouvait, hier, Michel Bauer, ex-directeur de l’Udaf du Finistère, à la retraite, à qui a été confiée la réorganisation de la Fédération. «Il partage votre opinion sur les points précédents», a confirmé Me Robert, allusion faite à la défaillance de la direction qui quittera la structure, hors PSE. «Il ne s’est même pas présenté. C’est affligeant», ont déploré quelques-uns des 90 salariés (sur 115), présents. Au fil de plus de deux heures d’une rencontre tendue, ils ont ainsi appris qu’outre leur travail (78 licenciements prévus), ils pouvaient perdre les congés acquis et qui n’ont pas été pris. «Des heures supplémentaires qui ne nous ont pas été payées. On arrête de travailler demain», ont-ils assuré. «C’est un vrai problème», a admis Me Robert. Car sur le terrain, les effets de la grève sont désormais perceptibles. «Dans les associations, des dossiers ne sont pas traités. À la Fédération, les factures ne partent pas. Les salaires des aides à domicile ne seront pas payés ou avec retard». Les salariés ont appris aussi que la créance de l’AG2R – elle se monterait à 4M€ -, avait été contestée par le juge-commissaire. «Aujourd’hui, nous n’avons rien obtenu. Peut-être que nous n’obtiendrons rien. Mais s’il faut se battre, c’est maintenant ou jamais, avant le 30janvier», a déclaré une salariée au moment du vote, coupant court au fatalisme ambiant. Comme annoncé vendredi, contact a été pris, par l’État, auprès de la Fédération.

 

II – La direction refuse la pose de congés

25 janvier à 13:44

Source : Le Télégramme

Les salariés de la fédération ADMR 29, en grève depuis une semaine, sont toujours sans nouvelle de leur employeur. « La présidente, Mme L’Hour, ne nous a pas contactés ». C’était, hier, une des conditions posées pour la reprise du travail.

« Par contre, la direction, que nous avons sollicitée pour la pose de congés, nous l’a interdit. Nous avons le choix entre faire grève et perdre de l’argent – ce qui est difficile pour plusieurs d’entre nous, car parmi les salariés, il y a plusieurs femmes qui élèvent seules leurs enfants -, et revenir travailler. C’est atterrant en terme de dialogue social ».

« Je vous conseille de les solder avant le licenciement »
Ce refus de la direction est d’autant plus surprenant que lors de la rencontre avec les salariés, Me Robert, administrateur judiciaire, nommé par le tribunal de grande instance de Brest dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire, l’a dit sans ambigüité : « Tous les congés acquis et qui n’ont pas été pris au-delà du délai légal ne sont pas pris en charge par les AGS ». Ils seraient donc perdus. « Je vous conseille de les solder avant le licenciement ». Un licenciement imminent.
Cet après-midi, le Comité d’établissement rencontre Michel Bauer, dont ils ont appris hier qu’il était en charge de la réorganisation de la fédération. Un rendez-vous avec l’administrateur judiciaire est également fixé demain.

La colère des salariés de l’association Guilvinec-Treffiagat
En matinée aussi, l’ensemble des salariés de l’association ADMR du Guilvinec-Treffiagat a adressé un courrier à Francine L’Hour, présidente de la fédération, ainsi qu’aux administrateurs fédéraux, pour dire sa colère. « Les salariés sont lassés, exaspérés, outrés d’apprendre par voie de presse la totale « désorganisation » du réseau ADMR 29. (…) Nous avons l’impression d’un énorme gâchis. Qu’en est-il des associations locales et des salariés, de la pérennité des emplois des salariés fédéraux, des personnes aidées qui souffrent également de la situation ? Les salaires de mandataires de décembre seront-ils payés (…) ? Nous attendons avec angoisse et impatience votre réponse ».

 

III – Reconduction de la grève à la fédération

25 janvier à 18:00

Source : Le Télégramme

Les salariés en grève, présents cet après-midi, au siège de la Fédération ADMR du Finistère, à Plabennec ont voté la reconduction du mouvement à demain, par 22 voix pour et une contre.

 

Liens : Voir mot clé ADMR

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 janvier 2012 dans Réseau social, Santé

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :