RSS

Berck : il sauve son ambulancier victime d’une crise cardiaque

18 Avr

 

Source : Le Parisien

 

Jeudi dernier, près de Berck (Pas-de-Calais), un ambulancier victime d'une crise cardiaque a été conduit aux urgences par le malade qu'il transportait !

Jeudi dernier, près de Berck (Pas-de-Calais), un ambulancier victime d’une crise cardiaque a été
conduit aux urgences par le malade qu’il transportait !
| AFP/PATRICK BERNARD

 

Un malade transportant lui-même son ambulancier aux urgences pour le faire soigner n’est pas chose commune. C’est pourtant ce qui est arrivé jeudi dernier près de Berck, dans le Pas-de-Calais, rapporte La Voix du Nord. Ce jour-là, Christian Nayet, un retraité de 60 ans atteint d’un cancer de l’estomac, se fait conduire en ambulance à l’hôpital Huriez de Lille (Nord) pour passer un scanner.

C’est alors que son chauffeur, Jean-François Pina, est victime d’une crise cardiaque. Devant la gravité de la situation et malgré son état, le malade prend les devants et le volant vers l’hôpital le plus proche, où le brancardier a finalement pu être opéré et sauvé.
«Donne-moi, tes clés, fais-moi confiance !»
La réactivité de Christian Nayet, qui a préféré agir plutôt qu’appeler le Samu, a fait de lui un héros local. Avant de prendre les commandes du véhicule, il a même le réflexe d’administrer quelques médicaments à son compagnon de route. «Il (l’ambulancier, NDLR) disait qu’il avait des fourmis dans les doigts et je lui ai demandé si ça lui montait dans le bras. J’ai pensé à une crise cardiaque. Je lui ai dit de s’arrêter. Je lui ai fait prendre deux médicaments que j’avais, l’un pour fluidifier le sang et l’autre pour stabiliser le rythme cardiaque. (…) Je lui ai dit : "Donne-moi, tes clés, fais-moi confiance !"»
La survie de Jean-François Pina ne tient alors qu’à quelques minutes. Mais l’ambulancier improvisé n’arrive pas à faire fonctionner la sirène du véhicule, ce qui lui permettrait d’accélérer. Il se contente de mettre les phares, cela fait l’affaire. Cinq minutes plus tard, les voilà devant l’hôpital Schaffner de Lens (Pas-de-Calais), où les accueillent des médecins stupéfaits. «Comment avez-vous fait pour conduire dans votre état ? Je pense que vous lui avez sauvé la vie ! », s’exclame l’un d’eux. L’ambulancier cardiaque est immédiatement pris en charge et sorti d’affaire en quelques minutes.
«J’ai une femme, un enfant, vous m’avez sauvé.»

Christian Nayet, quant à lui, se sent un peu faible à la suite de cette violente poussée d’adrénaline. Son estomac le fait souffrir et il a besoin de sa morphine quotidienne. Les médecins lui en donne un peu avant de le faire conduire, une bonne fois pour toutes, vers l’hôpital où il doit passer son scanner. Les résultats sont mauvais, mais le malade se sent galvanisé par l’aventure qu’il vient de vivre. Et par la conversation qu’il a eue avec son ambulancier au lendemain de l’incident.
«Il m’a dit : "J’ai une femme, un enfant, vous m’avez sauvé." Il souhaitait me revoir. Je lui ai dit : "L’important, c’est que tu sois sauvé." Moi, ça m’a permis, cette nuit-là, de dormir comme un enfant : je pensais que j’avais fait quelque chose de bien…», raconte le retraité, qui vit aujourd’hui de sa peinture en Angleterre.

 
1 commentaire

Publié par le 18 avril 2013 dans Général, Santé, Société

 

Étiquettes : , , ,

Une réponse à “Berck : il sauve son ambulancier victime d’une crise cardiaque

  1. cliquez la

    16 mai 2013 at 17:14

    bravo pour l’ensemble de ton blog… je te suis depuis peu et je trouve tes posts de qualité! J’édite moi aussi un blog depuis peu, n’hésite pas à venir me lire! ++ ZAK

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :