RSS

Archives de Catégorie: Général

Skype sur Android : Microsoft provoque la grogne de ses utilisateurs pros

 

Source : ZDNet

Mise à jour : Les commentaires négatifs s’accumulent, face à ce que les utilisateurs considèrent comme un dévoiement de l’esprit très professionnel de Skype au profit d’une approche dans l’esprit des principales applications de messagerie en vogue aujourd’hui.

Depuis plusieurs mois, Microsoft tente de remettre Skype au gout du jour. Un travail de fond qui se divise sur plusieurs fronts : ainsi, la technologie utilisée par le service pour ses conversations audio et vidéo évolue, passant du P2P de ses débuts à un modèle basé sur le cloud.

Mais cette refonte est également l’occasion pour Microsoft de revoir en profondeur l’interface et le design des applications mobiles Skype. Malheureusement les utilisateurs sont peu convaincus par la dernière mise à jour, publiée au début du mois de juin.

La nouvelle version de Skype ne ressemble plus vraiment à ce que les utilisateurs ont connu

Dans son post détaillant les nouveautés de cette version, Microsoft paraissait pourtant enthousiaste et promettait une « nouvelle génération de Skype afin de rendre la vie plus simple et plus facile. » Ce que les utilisateurs n’attendaient pas forcement, c’était de voir Skype évoluer vers une logique proche d’une application comme Snapchat, alors que Skype comptait déjà sur une base d’utilisateurs habitués à utiliser Skype comme une messagerie, textuelle ou vocale.

Cette nouvelle version introduisait ainsi Highlights, une fonctionnalité comparable aux stories de Snapchat et qui permettait de publier des photos ou vidéos mises en forme à destination de l’ensemble des contacts de l’application. Outre cette fonctionnalité, la nouvelle version du logiciel proposait une nouvelle interface, qui met nettement moins l’accent sur les fonctionnalités de discussion de l’application et préfère mettre en avant les fonctionnalités de partage de contenus.

Bien évidemment, les utilisateurs ne manquent pas de se faire entendre et incendient la nouvelle mise à jour dans les commentaires des App Store, que cela soit chez Google, Microsoft ou Apple. Pour la plupart d’entre eux, la nouvelle identité donnée par Microsoft à l’application ne correspond plus au design fonctionnel et utilitaire auquel ceux-ci avaient été habitués.

Microsoft tente visiblement de rajeunir le public de son application et commence par les versions mobiles, mais certains craignent que ce redésigne ne vienne contaminer la version desktop de l’application, elle aussi promise à une refonte.

Et dans un contexte où Skype, auparavant leader incontournable, doit aujourd’hui lutter face à une concurrence féroce et ne peut se permettre de complètement se couper de sa base d’utilisateurs. Un pari risqué pour Skype, qui devra négocier sa transition sans passage à vide.

NDLR : Ce ne sont pas que les utilisateurs pro qui râlent mais TOUS !

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 juillet 2017 dans Général

 

Microsoft active le blocage des derniers CPU mais fait une victime collatérale

Source : TLD

Microsoft confirmait le mois dernier que le service Windows Update bloquerait prochainement la recherche et l’installation des mises à jour pour les systèmes Windows 7 et 8.1 basés sur un processeur de dernière génération c’est à dire les plateformes sorties à partir de l’année 2016 qui sont maintenant réservées à Windows 10. Cela concerne les SoC Qualcomm Snapdragon 820 (MSM8996), les CPU Intel Core 7000 Series (Kaby Lake), les APU Amd Bristol Ridge et bien entendu les tous nouveaux CPU Amd Ryzen 5 et 7.
Les précédents patchs cumulatifs du mois de mars intégraient déjà le client Windows Update actualisé et basé sur ces nouvelles règles mais le blocage des mises à jour n’était manifestement pas encore activé. Nous apprenons en revanche qu’une fois les dernières mises à jour du 11 avril installées, ce blocage est désormais bien actif et que le scan d’une telle configuration provoque l’affichage d’un message d’erreur par Windows Update (voir ci-contre).

Voila donc une très mauvaise nouvelle pour ceux qui ont déjà ou qui comptaient renouveler leur matériel tout en continuant à utiliser librement Windows 7 ou Windows 8.1 que ce soit par simple goût personnel ou par obligation vis à vis de la compatibilité avec une application spécifique. Il devrait toutefois être possible de contourner cette limitation en téléchargeant manuellement les patchs cumulatifs mensuels sur le site Microsoft Update Catalog (voir les liens directs dans l’actualité Mises à jour cumulatives mensuelles Microsoft d’avril 2017).
Pour rappel, les OS serveurs ne sont pas concernés par ce blocage. Il est donc possible d’utiliser Windows Server 2008 R2, Windows Server 2012 ou Windows Server 2012 R2 sur une machine de ce type sans restrictions sur les mises à jour. La pilule aurait été plus dure à faire avaler.
A noter que Microsoft y est sans doute allé un peu trop fort puisque l’on apprend également qu’outre les APU Amd Bristol Ridge et les CPU Amd Ryzen lancés respectivement en 2016 et 2017, Windows Update bloque désormais également les APU mobiles Carrizo qui n’étaient, eux, pas censés être concernés puisqu’ils ont été commercialisés dès 2015 et puisqu’ils supportent officiellement le système Windows 7 !
Microsoft a sans doute commis une erreur dans le code de détection des processeurs ou alors n’a pas été en mesure de différencier correctement les APU Carrizo des APU Bristol Ridge qui utilisent la même microarchitecture Excavator.
Bref, non seulement cette restriction des mises à jour pour Windows 7/8.1 est difficilement justifiable d’un point de vue technique (qu’en est-il sur le plan légal de lier un OS à un CPU ?) mais cela a aussi des répercussions sur de précédents clients qui ont acheté une machine particulière avec un support technique censé être assuré jusqu’en 2020.
Microsoft indique chercher actuellement une solution à ce problème pour les APU Amd Carrizo et proposera dès que possible une mise à jour corrective. Encore faut-il espérer que Microsoft ait prévu la possibilité de déverrouiller son mécanisme de contrôle et qu’il ne s’effectue pas seulement au niveau local sinon cela risque d’être compliqué…

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 avril 2017 dans Général

 

Étiquettes : ,

Windows 10 : la Creators Update sur le point d’être lancée [actu, prix…]

 

Source : Journal du Net

Windows 10 : la Creators Update sur le point d'être lancée [actu, prix...] Windows 10 Mobile, Windows 10 Pro, Familiale, prix, update, configuration requise… Le point sur le dernier né des OS de Microsoft.

[Mis à jour le 31 mars 2017 à 10h00] Microsoft s’apprête à commencer à pousser une nouvelle mise à jour majeure de Windows 10 sur les appareils Windows. Ce push ne sera pas réalisé simultanément pour l’ensemble des terminaux, mais de manière graduelle via internet pendant une période qui devrait durer environ trois mois. Baptisée la Creators Update, elle introduit de nombreuses évolutions, notamment centrées sur le graphisme et la 3D (Lire l’article La Windows 10 Creators Update à la loupe).

Test du JDN © JDN

A noter : la toute première version de Windows 10, sortie en juillet 2015 (et numérotée 1507), ne sera plus maintenue à partir du 26 mars 2017. Après cette date, seules les mises à jour de Novembre 2015 (1511) et Anniversary (1607) de Windows 10 continueront à faire l’objet de correctifs de bugs et de sécurité (lire le post).

Windows 10 reste gratuit pour le grand public

Officiellement, Microsoft a mis un terme à l’offre de migration gratuite vers Windows 10 proposée aux utilisateurs de Windows 8 (et 8.1) ou de Windows 7. Cette offre a pris fin le 29 juillet 2015, jour du premier anniversaire de la sortie de Windows 10. Les utilisateurs ayant bénéficié de cette offre pourront disposer, sans frais, des futures mises à jour du système d’exploitation. En revanche, ceux n’ayant pas encore migré et souhaitant passer à Windows 10 devront désormais passer à la caisse (voir les tarifs de Windows 10 ci-dessous). Une possibilité de migration gratuite reste cependant disponible pour les utilisateurs de Windows 8 (8.1) et 7 . Pour en bénéficier, il suffit de reconnaître utiliser des fonctions d’accessibilité de l’OS. Microsoft ne réalise aucun contrôle de configuration pour valider cet aspect.

Quant à Windows 10 Mobile, il est et reste 100% gratuit.

Windows 10 : les prix

  • Windows 10 Familiale : 134,99 euros (tarif officiel de Microsoft), 124 euros (tarif des revendeurs dans le meilleur des cas).
  • Windows 10 Pro : 261,99 euros (tarif officiel), 154,90 euros (tarif des revendeurs dans le meilleur des cas).
  • Windows 10 Mobile : gratuit.
  • Windows 10 Education : prix non communiqués*.
  • Windows 10 Enterprise : prix non communiqués*.

* Windows 10 Education et Windows 10 Enterprise sont disponibles par le biais de contrats de licences en volume dont les prix ne sont pas public. Les clients de Microsoft ayant souscrit à la Software Assurance pourront migrer vers ces éditions sans surcoût.

Part de marché de Windows 10 : environ 30% en France sur desktop

Lancé en juillet 2015, Windows 10 a passé le cap des 400 millions d’appareils selon les dernières données de Microsoft – publiées en septembre dernier. Un chiffre qui inclut les terminaux Windows 10 de type tablette ou PC, mais aussi les consoles Xbox One (qui tournent désormais également sous l’OS de Microsoft). C’est 100 millions de plus qu’en mai 2016. Selon Netmarketshare, Windows 10 est désormais installé sur plus de 25,20% des ordinateurs de type desktop à travers le monde (voir graphique ci-dessous). Depuis août, la part de marché de Windows 10 progresse moins rapidement néanmoins, très probablement du fait de la fin de l’offre gratuite de migration proposée par le groupe américain.

Quid de l’adoption de Windows 10 en entreprise ? « Depuis avril dernier, elle s’accélère en France, et le taux d’adoption a encore progressé depuis septembre », indique Jean-Christophe Dupuy, directeur Windows & Devices chez Microsoft France. « La tendance est poussée à la fois par un besoin de renouvellement et l’adoption de nouveaux terminaux. Mais aussi par l’intérêt suscité par Windows Defender Advanced Threat Protection [le nouvel outil de lutte contre les attaques informatiques avancées intégré à Windows 10 ndlr]. »

Migration vers Windows 10 : les entreprises n’auront pas le choix

Le Gartner confirme. Le cabinet constate une progression de 11,3% des ventes de PC aux professionnels en France au 3e trimestre 2016 : une montée en puissance que l’institut met directement en parallèle avec « une continuité du déploiement sur Windows 10 » au sein des entreprises. Force est cependant de constater que les entreprises n’ont en fait guère le choix : la fabrication de terminaux Windows 7 a officiellement pris fin le 31 octobre 2016. Et à partir de juillet 2018, Microsoft cessera de fournir un support de Windows 10 sur les machines équipées des nouveaux processeurs Intel Skylake. L’acquisition de nouveaux PC devra alors obligatoirement passer par la case Windows 10, et les machines « Skylake » en production devront également migrer. Le dernier Baromètre JDN / Club Décision DSI / IT Research indique qu’un peu plus d’un quart des moyennes et grandes entreprises françaises a déjà basculé vers la dernière version de l’OS de Microsoft (voir le graphique ci-dessous).

Indicateur tiré du dernier Baromètre de la transformation numérique JDN / Club Décision DSI / IT Research. © JDN

Windows 10 : avis et test de la rédaction

Le JDN a testé Windows 10 sur une tablette Surface Pro de première génération. Globalement, Windows 10 est un Windows de bonne facture. La migration vers Windows 10 a bien fonctionné. Tous les logiciels installés initialement (dont certains de génération Windows 7) ont pu migrer sans problème. Lire le test complet du JDN : Windows 10, test et avis de la rédaction

Windows 10 réintroduit un menu démarrer qui avait disparu dans Windows 8. © Capture JDN

Windows 10 ISO : installer l’OS via CD, DVD ou clé USB

Pour installer (ou réinstaller) Windows 10 depuis un support externe (que ce soit CD, DVD ou clé USB), il est recommandé de recourir à l’outil de création de support proposé par Microsoft. Il permet d’enregistrer une image disque de Windows 10 (ou ISO) sur le support de son choix. Toutes les éditions de Windows 10 sont proposées par le biais de l’outil hormis Windows 10 Enterprise.

Télécharger l’outil de création d’ISO de Windows 10

Windows 10 Update : effectuer la mise à jour sur desktop et tablette

Les utilisateurs souhaitant passer à Windows 10 peuvent le faire via le site de Microsoft. D’après l’éditeur, Windows 10 a la capacité de faire tourner toutes les applications conçues pour Windows 7 et Windows 8. La nouvelle version est aussi conçues pour faire marcher tous les pilotes compatibles avec ces anciennes versions. ​Une fois installé, Windows 10 fait l’objet de mises à jour régulières, visant à en optimiser sécurité et performances. Deux fois par an, l’OS bénéficie, aussi, d’une mise à niveau apportant de nouvelles fonctionnalités.

Windows 10 Mobile Update : effectuer la mise à jour sur smartphone

Microsoft a publié une procédure précise pour installer Windows 10 Mobile. Une vingtaine de Lumias sont éligibles à Windows 10 Mobile : 1520, 930, 640, 640XL, 730, 735, 830, 532, 535, 540, 635 1GB, 636 1GB, 638 1GB, 430, 435, BLU Win HD w510u, BLU Win HD LTE x150q et MCJ Madosma Q501. ​Quatre smartphones, les Lumia 950 et 950XL (positionnés haut de gamme) et les Lumia 550 et 650 (sur le moyenne gamme) sont commercialisés par Microsoft avec Windows 10 Mobile préinstallé. Windows 10 Mobile est aussi intégré par quelques constructeurs partenaires de Microsoft, tels que HP (via l’Elite x3) ou encore Alcatel.

A noter : Microsoft publie sur son site une page récapitulant toutes les mises à jour de Windows 10 et Windows 10 Mobile (qu’elles soient en bêta ou en version finalisée).

Les principales nouveautés de Windows 10

  1. Un Menu Démarrer, et un vrai bureau pour les PC : Windows 10 réintègre un « vrai » menu/bouton démarrer proche de celui de Windows 7. L’interface moderne, dédiée aux tablettes, disparaît sur les terminaux non-tactiles, dotés de souris et clavier.
  2. Le mode Continuum : Windows 10 permet de basculer dynamiquement du mode desktop au mode tactile en fonction de la configuration : tablette ou ordinateur portable (netbook, ultrabook…). Une fonction qui est conçue pour les terminaux hybrides.
  3. La possibilité de créer plusieurs bureaux virtuels : Windows 10 introduit une fonctionnalité de desktop virtuel. Elle permet à l’utilisateur de disposer de plusieurs bureaux en fonction de ses besoins professionnels ou personnels, et de passer l’un à l’autre.
  4. L’assistant vocal Cortana : L’assistant Cortana (déjà présent dans Windows Phone) entre dans Windows. Il permet de lancer, par la voix ou en plein texte, des recherches locales ou sur le Web, mais aussi de gérer son agenda, son calendrier…
  5. De nouvelles applications : Windows 10 intègre un nouveau navigateur baptisé Edge, qui se veut plus moderne qu’Internet Explorer. On relève également un nouveau centre de notifications et une intégration optimisée à Office 365 (via OneDrive).
  6. Des apps universelles : Windows 10 introduit des « Universal Apps » portables sur toutes ses déclinaisons (Windows 10, Windows 10 Mobile, Xbox…). Elles sont proposées via un Windows Store désormais unifié ciblant à la fois mobile et desktop.
  7. De nouvelles fonctions de sécurité : Windows 10 intègre de nouvelles fonctions de sécurité : authentification multi-facteur, protection de données, et authentification biométrique – y  compris par faciale (via Windows Hello).

A noter : les experts d’AV-Test, reconnus pour leur indépendance et leur fiabilité, ont livré leur premier classement des meilleurs antivirus pour Windows 10. Par ailleurs, même si Microsoft indique que son outil de sécurité EMET (Enhanced Mitigation Experience Toolkit) n’est plus utile avec Windows 10, il serait cependant plus sûr pour les entreprises de l’installer pour palier les risques de vulnérabilité. C’est ce que tend à prouver un rapport du CERT de l’université de Carnegie Mellon.

    Windows 10 Pro vs Home

    1. Windows 10 Home est taillée pour les PC, tablettes et terminaux hybrides (2 en 1) commercialisés auprès du grand public.
    2. Windows 10 Pro est dotée de fonctions pour les PME (gestion de flotte, protection des données, intégration au cloud…).
    3. Windows 10 Enterprise intègre des fonctions de sécurité et de gestion de flotte plus avancées que celles de Windows 10 Pro.
    4. Windows 10 Education est dessinée pour le secteur de l’éducation (les écoles, les universités…).

    Lire aussi : Comparatif fonctionnel complet des quatre éditions de Windows 10

    Windows 10 Mobile : la déclinaison de Windows 10 pour smartphone

    Comme son prédécesseur (Windows Phone 8.1), Windows 10 Mobile est gratuit. Il est disponible depuis début 2016. Conçu pour les smartphones et phablettes (et plus globalement les terminaux de moins de 9 pouces), Windows 10 Mobile propose un look assez proche de son prédécesseur, avec un écran d’accueil faisant apparaître les apps sous forme de tuiles. Windows 10 Mobile fait l’objet de deux éditions : Windows 10 Mobile et Windows 10 Mobile Enterprise (qui donne accès à des contrats de licences en volume).

    Windows 10 Mobile n’a pour l’instant pas permis de faire redécoller les ventes les Windows Phone. IDC estime que les téléphones équipés de l’OS de Microsoft représentent moins de 1% du marché des smartphones sur 2016.

    microsoft La fonction Continuum for Phones permet de transformer son téléphone en PC en lui adjoignant grand écran, clavier et souris.  © Microsoft

    Principales nouveautés de Windows 10 Mobile
    Windows 10 Mobile s’inscrit dans un processus de mise à jour bi-annuelle qui suit celui de Windows 10 pour desktop et tablette. Comme son grand frère, l’OS mobile a été mis à jour début août à l’occasion de la Windows 10 Anniversary Update. Pour la suite, Microsoft planche sur le concept de trois-en-un. Le groupe chercherait en effet à optimiser Windows 10 pour faciliter la transformation d’un smartphone à la fois en tablette et en PC (en adjoignant au terminal souris, clavier et grand écran). Microsoft pourrait par ailleurs profiter de l’occasion pour homogénéiser la politique de marque de ses terminaux mobiles. En cohérence avec cette logique, l’appellation Lumia pourrait laisser place au terme Surface Phone.

    1. Des apps Office Mobile gratuites (génération Office 2016). Les apps Word, Excel et PowerPoint sont intégrées en version simplifiée avec des possibilités d’édition (l’accès à leur version complète implique de souscrire à Office 365).
    2. Continuum for Phones permet de transformer son téléphone en PC en lui adjoignant grand écran, clavier et souris (cette possibilité n’est disponible que sur certains modèles de terminaux – voir plus bas).
    3. Meilleure intégration à OneDrive. Le service cloud de stockage de fichiers de Microsoft synchronise les documents (Office, Photos…) avec le PC ou la tablette Windows 10 de l’utilisateur.
    4. Un centre de notification enrichi. Les notifications sont synchronisées avec les autres appareils Windows de l’utilisateur, tout comme les actions qui leur sont associées (réponse, rejet…).
    5. Cortana synchronisé avec le PC. L’assistant vocal offre une continuité d’expérience entre Windows 10 et Windows 10 Mobile. Via Cortana, Windows 10 Mobile permet par exemple de recevoir sur PC les notifications des appels manqués.
    6. Le navigateur Edge de Microsoft est proposé en version mobile sur Windows 10 Mobile.
    7. Les Universal Apps. Windows 10 Mobile accueille les applications Windows universelles pouvant également fonctionner sur Windows 10 version desktop et tablette.
    8. De nouvelles apps Skype.  Windows Mobile 10 introduit de nouvelles apps Skype (couvrant messagerie instantanée, appel téléphonique et vidéo). Skype est aussi intégré à l’application de messagerie aux côtés des SMS.
    9. Un Windows Store unique. Les boutiques d’applications Windows sont unifiées au sein d’un seul Windows Store (pour smartphone et desktop) accueillant les Universal Apps.
    10. Windows as a Service. Comme pour Windows 10 version desktop, un dispositif d’évolution fonctionnelle au fil de l’eau est introduit.

    A noter : les Universal Apps peuvent être basées sur la technologie Microsoft, mais aussi sur des développements initialement réalisés pour Android et iOS (iPhone et iPad). Objectif : décupler l’offre disponible via le Windows Store.

    Windows 10 : la configuration requise sur PC et tablette

    • Processeur : 1 GHz ou plus rapide
    • Mémoire RAM : 1 Go (pour une architecture en 32 bits) ou 2 Go (64 bits)
    • Espace disque : 16 Go
    • Carte graphique : périphérique DirectX 9 avec pilote WDDM

    La mise à jour d’un terminal existant nécessite Windows 7 SP1 ou Windows 8.1 Update, ainsi qu’un compte Microsoft et un accès Internet. Quelques processeurs 64 bits plus anciens peuvent par ailleurs bloquer l’installation. Pour accéder au Windows Store et télécharger des apps depuis un terminal sous Windows 10, Microsoft précise qu’il est nécessaire de disposer d’un écran d’une résolution d’au moins 1024 x 768 pixels, et d’un compte Microsoft.

    A noter : certaines fonctionnalités de Windows 10 impliquent une configuration matérielle spécifique. C’est le cas pour l’authentification biométrique Windows Hello, du chiffrement BitLocker ou encore de la virtualisation Hyper-V (lire le détail sur le site de Microsoft).

    01:0201:30

    Windows 10 IoT : pour les objets connectés

    Windows 10 IoT fait l’objet de trois déclinaisons : la première pour les machines-outils industrielles, la deuxième pour les objets connectés mobiles ou portables (les « Wearable »), et la troisième pour les tous petits appareils. C’est cette dernière déclinaison qui cible le secteur des réseaux de capteurs et de l’IoT (Internet of Things). Dans le cadre de la prochaine mise à jour de Windows 10 (« Windows 10 Créateurs »), Microsoft a annoncé son intention d’intégrer son assistant vocal (Cortana) à Windows 10 IoT. L’objectif étant de fournir à ses partenaires constructeurs une brique pour motoriser des assistants intelligents embarqués. En ligne de mire, l’éditeur entend cibler le marché des assistants vocaux pour la maison (créneau déjà occupé par Amazon Echo ou Google Home), mais aussi le segment des commandes vocales de la voiture.

    Windows 10 Anniversaire : la dernière mise à jour majeure

    Après une première mise à jour fonctionnelle de Windows 10 livrée en novembre 2015, Microsoft a livré une deuxième mise à niveau de l’OS le 2 août dernier (nom de code : Redstone). Ce lancement est intervenu presque un an jour pour jour après la sortie de la première version de Windows 10. D’où le nom officiel de cette édition : Windows 10 Anniversary Update (lire l’article Windows 10 Anniversary Update : les nouveautés à la loupe).

    Télécharger la mise à jour Windows 10 Anniversary Update

    Windows 10 Creators Update : nouvelle mise à jour majeure

    Microsoft a annoncé d’emblée que Windows 10 ferait l’objet de deux mises à jour chaque année (voir la slide ci-dessous). La prochaine mise à jour majeure de Windows 10 sera centrée sur la 3D, et commencera à être poussée à partir du 11 avril sur les terminaux Windows. En cohérence avec cet objectif, Microsoft a décidé de baptiser le nouvel opus Windows 10 Creators Update (Lire l’article La Windows 10 Creators Update à la loupe).

    Une seconde mise à jour de Windows 10 est prévue cette année, après la Creators Update. Un slide projetée par Microsoft lors de son événement Ignite en Australie le 22 février indique que cette seconde mise à jour (nom de code : Redstone 3) sera lancée fin 2017. © Capture Microsoft

    Quelques raccourcis clavier peuvent vous faire gagner un temps précieux.  © JDN / Rawpixel -123RF.fr

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 1 avril 2017 dans Général

     

    Étiquettes : , ,

    BESOIN D’AIDE pour libérer votre vie numérique sans avoir à payer les attaquants*?

     

    Les rançongiciels sont des logiciels malveillants qui bloquent votre ordinateur ou vos terminaux mobiles et dans certains cas chiffrent les fichiers que vous y conservez. Quand cela survient, vous êtes menacé de ne pouvoir récupérer vos données à moins de payer une rançon. En réalité, il n’y a aucune garantie et vous ne devriez jamais payer!

    BONNE NOUVELLE

    La prévention contre ce risque est possible. En suivant des conseils simples de cybersécurité vous pouvez échapper à la menace des rançongiciels.

    MAUVAISE NOUVELLE

    Malheureusement, dans de nombreux cas, une fois que le rançongiciel a été installé sur votre ordinateur ou téléphone mobile il n’y a plus rien à faire à moins que vous ayez installé une solution de sauvegarde ou un logiciel de sécurité.

    AUTRE BONNE NOUVELLE

    Toutefois, il est parfois possible d’aider les personnes dont les systèmes sont infectés pour regagner l’accès à leurs fichiers chiffrés ou aux systèmes bloqués, sans avoir à payer. Nous avons créé un référentiel des clés et des applications qui permettent de déchiffrer les fichiers bloqués par différents types de rançongiciels.

    Pour le moment, toutes les sortes de rançongiciels n’ont pas de solution à disposition.
    Gardez ce site Web dans vos favoris et revenez régulièrement : de nouvelles clés et applications sont ajoutés dès leur disponibilité.

    La bataille est terminée contre ces familles de rançongiciels. Si votre système a été infecté par l’un d’entre eux, cliquez sur le lien ci-dessous.

    https://www.nomoreransom.org/fr/index.html

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 21 décembre 2016 dans Général

     

    Étiquettes :

    Antennes Mobiles

    Source : Antennes mobiles.fr

    Rendez-vous sur la source pour interagir

    Bouygues Telecom Free Mobile Orange SFR

    Géolocalisation (cocher la géolocalisation)

    2G 3G 4G FH

    Fréquences : 700 MHz 800 MHz 900 MHz 1800 MHz 2100 MHz 2600 MHz – Activée :

     

    Orange SFR Bouygues Telecom Free Mobile

    © 2016 – Tous droits réservés Données mises à jour le 2016-07-29 – Afficher : nouvelles antennes / antennes modifiées

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 10 août 2016 dans Général

     

    Étiquettes :

    Windows 10 : Microsoft mis en demeure par la Cnil

     

    Source : ZDNet

    Juridique : L’autorité française en charge de la protection des données a adressé à Microsoft une mise en demeure lui donnant trois mois pour “cesser la collecte excessive de données et le suivi de la navigation des utilisateurs sans leur consentement”.

    Dans un communiqué, la Cnil (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) a rendu publique une mise en demeure adressée à Microsoft à qui il est reproché une “collecte excessive” de données via Windows 10. La Cnil dit avoir été alertée par voie de presse ainsi que par des courriels de partis politiques à propos de ce problème, ce qui l’a conduit à mener sept contrôles en ligne sur la période avril-juin 2016. Plusieurs manquements à la loi Informatique et Libertés ont été relevés.

    Pour commencer, le service de télémétrie de Windows 10 se livre à une collecte excessive d’informations, en récoltant des données d’usage des applications Windows et du Windows Store qui ne sont pas nécessaires à son fonctionnement estime la Cnil. L’autorité pointe également un défaut de sécurité au niveau du code PIN à 4 chiffres utilisé pour sécuriser l’accès aux services en ligne et au compte Microsoft. “Le nombre de tentatives de saisie de ce code PIN n’est pas limité, ce qui n’assure pas la sécurité et la confidentialité des données des utilisateurs”.

    De la publicité ciblée dans le collimateur 

    La Cnil dénonce aussi la présence d’un “identifiant publicitaire” activé par défaut lors de l’installation de Windows 10 et qui sert à pousser des publicités ciblées sans consentement préalable des usagers. De même, “la société dépose sur les terminaux des utilisateurs des cookies publicitaires, sans les en avoir au préalable correctement informés, ni mis en mesure de s’y opposer”.

    Enfin, Microsoft est pointé du doigt pour le transfert des données personnelles de ses clients vers les États-Unis en vertu du Safe Harbor ce qui, rappelle la Cnil, “n’est plus possible depuis la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne du 6 octobre 2015”.

    En conséquence, Microsoft a trois mois pour se mettre en conformité avec la loi sur ces différents points. Dans le cas contraire, l’éditeur s’expose à l’ouverture d’une procédure qui pourra déboucher sur une sanction accompagnée d’une amende. “L’objet de cette mise en demeure n’est pas d’interdire toute publicité sur les services de la société mais de permettre aux utilisateurs d’exercer leur choix librement en étant correctement informés de leurs droits”, souligne la Cnil. (Eureka Presse)

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 21 juillet 2016 dans Général

     

    Étiquettes : , , ,

    Windows 10 : une première liste des applications supportées par Continuum

    Source : ZDNet

    Business : Office et OneDrive font bien évidemment partie des solutions supportées. Mais on trouve également du TeamViewer ou du Salesforce. De quoi donner aux professionnels de quelques cas d’usage.

    Microsoft émoustille depuis le lancement de Windows 10 : avec Continuum, il doit être possible de connecter un smartphone à un ordinateur pour y utiliser une application de smartphone…avec toutes les fonctionnalités d’une application desktop.

    Mais pour ce faire, il faut un type d’application spécifique (les UWP pour Universal Windows Application) disponible sur Windows 10 Mobile, et leur intégration dans Continuum, le procédé de communication entre les deux appareils.

    Et pour l’heure, peu d’applications sont taillées pour ce faire. Une page du forum Windows Insider est néanmoins relayée par Xavier des Horts, responsable de la communication de Microsoft France, qui mentionne l’ensemble des applications compatibles.

    Une cinquantaine d’applications

    Dans la cinquantaine d’applications présentes sur cette liste, on trouve beaucoup de jeux vidéos, mais aussi des applications qui pourraient convenir à un public professionnel. Le navigateur Edge est bien présent tout comme OneDrive, la suite Office ou encore Outlook côté produits Microsoft. Pour la gestion à distance on trouve TeamViewer: Remote Control et Salesforce1 Mobile sur le CRM.

    Dropbox ou encore Adobe Reader PDF devraient rapidement être compatibles eux aussi.

    NDLR : Continuum voir http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows-10/getstarted-continuum-mobile

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 17 février 2016 dans Général

     

    Étiquettes : , , , ,